Les Samadhi du Samedi | Ep.28

Les Samadhi du Samedi | Ep.28

Les Samadhi du Samedi – LE « DOUDOU » DIGITAL.

Pour mettre en lumière de façon objective les aspects positifs et les dangers de la pollution grise (*) des nouvelles techniques dans les sociétés contemporaines développées, impossible de ne pas évoquer «l ´objet transitionnel » selon Douglas Winnicott (**) : l´ours en peluche, le bout de couverture , le « doudou » ou poupée de notre petite enfance, cette première possession « Non-Moi » qui nous permit de parcourir de façon sécure le cheminement du subjectif vers l´objectif, l´acceptation psychique du bébé de la perte de son omnipotence . Ce que Lacan nomma : » la mise en acte de la réalité de l´inconscient » (***).
 
En effet, dans toutes les structures culturelles occidentales, lorsque l´enfant réalise que la Mère et lui ne sont pas un tout , pour surmonter l´angoisse de morcellement, de perte de l´objet-mère qu´il croyait posséder, l´objet externe qu´il choisit lui permet non seulement la transitionnalité, l´apprentissage du renoncement que signifie en soi n´importe quel choix, mais aussi, par extension, l´ouverture de son intérêt à tous les domaines, à l´invention, la créativité, un espace de liberté dans le monde qui l´entoure, alors que sa survie dépend encore des adultes.
 
De nos jours, les objets transitionnels succédanés sont achetés de façon compulsive « on line » par tous les membres de la famille, amis, parrains et voisins qui s´empressent d´inonder le nouveau-né de tous les doudous du marketing afin qu´il ne soit jamais confronté au manque. A force d´éviter de choisir, ces objets fétiches plus que transitionnels robotisent l´enfant par le filtre inquiétant des média, des réseaux et outils digitaux, où le purement visuel et l´immédiat remplacent la dialectique qu´est le vis-à-vis avec l´Autre.
 
Le manque, comme l´absence, sont créateurs de perceptions extrasensorielles et d´exploration tandis que l´aliénation active d´un sujet à l´image, au stade de son développement initial , ne peut contribuer à ce processus d’identification adéquate que si elle est reconnue comme artificielle par l’enfant. Cette dynamique de l´identification reste la même tout au long de l´existence entre le Je sujet en devenir de l´inconscient et le Moi reflet du mirage du social et de l´image.
 
L´annonce récente de la décision des Sultans de l´informatique d´ajuster les systèmes de prises d´images pour éviter que les photos selfies et les échanges visuels des utilisateurs ne souffrent plus de la légère déformation que provoque la position de la caméra sur nos portables. Ajoutée à l´usage de l´effet de Parallax, et à la magie de Photoshop, cette prouesse technique va sans doute nous permettre de devenir tous identiques à Barbie et Ken.
 
Il est déjà assez alarmant de voir combien un grand nombre d´utilisateurs des réseaux transforment leur image et se construisent une personnalité fictive pour comprendre les effets négatifs que ces ressources technologiques peuvent avoir sur les enfants et adolescents dont l´image physique et psychologique est encore en plein devenir.
 
Notre évolution en tant qu´espèce dépend largement de la découverte d´outils qui deviennent des extensions de notre cerveau, mais l´usage que nous en faisons définit le niveau de conscience et la recherche de sens que nous plaçons dans nos vies car, comme le disait Lao -Tse: « Plus on va loin » moins on apprend. Car: Trop loin à l´Est, c´est l´Ouest.
´
 
(*) Paul Virilio
(*) Donald Winnicott el destino del objeto transicional 1959
(**) Jacques Lacan Le séminaire Livre XI Ed. Seuil 1973
Lao Tse auteur présumé du Tao-te-king (VI Siècle A.C)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *