Les Samadhi du Samedi | Ep.75

Les Samadhi du Samedi | Ep.75

Les Samadhi du Samedi – La distance qui nous sépare (*)

La signature d’une récente convention entre la France et le Pérou va permettre l’apprentissage de la langue française dans les écoles de 25 régions du Pérou.
 
Le langage est le lien qui, depuis 2.800.000 ans, distingue l’espèce humaine du reste des êtres vivants. Nées du besoin vital de survie ou de besoins psychologiques d’échanges, les langues sont la clé qui constitue nos liens sociaux et nous permet l’échange d’information et la coordination de l’action. C’est l’outil par lequel nous créons et communiquons un monde commun de valeurs, l’instrument qui construit notre rapport à ce monde et notre interprétation de la réalité, c’est aussi et souvent, le vecteur qui permet d’entendre ce qui nous sépare.
 
Par sa construction et sa structure gréco-latino-celte, la langue française prédispose à travers sa grammaire et sa syntaxe à définir les éléments de l’énoncé d’une idée de façon logique. Cette même logique se reflète et structure le psychisme des personnes qui l’adoptent.
 
L’apprentissage et la découverte d’une langue sont toujours une occasion d’écouter et de reconnaitre l’opinion d’autrui, exercice qui consiste à redécouvrir l’objection, remettre en cause ses propres pensées, accroitre sa plasticité neuronale, s’ouvrir à la façon d’être et la perception de l’autre.
 
Dans le flux de la pensée et des mots pour la traduire, les enfants qui grandiront en découvrant la francophonie pourront non seulement acquérir un instrument de communication présent sur les cinq continents, mais surtout penser et créer leur perception du monde à partir d’une fenêtre grande ouverte sur l’Atlantique, la Méditerranée, et se poser de façon nouvelle les relations entre les éléments de leurs propres questions et leurs réponses.
 
(*) “La distancia que nos separa“ Titre de la nouvelle de Renato Cisneros

Commentaires (1)

  1. Bonjour,
    Bravo pour cette Convention!
    Vous pourriez aussi m’aider à faire connaître mes travaux de « Recherches Scientifiques » en Sciences linguistiques, Sciences humaines, sciences de l’art, sciences de l’éducation et sciences de l’anthropologie.
    Avant 2012, aucune entreprise dans les pays de l’OCDE a travaillé dans la R &D de l’éducation de la petite enfance.
    Raison pour laquelle la méthode d’apprentissage que j’ai inventé est la meilleure dans les pays de l’OCDE.
    Bien Cordialement,
    Julia Josefa Patricia SANCHEZ Veuve de RUIZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *