Les Samadhi du Samedi | Ep.16

Les Samadhi du Samedi | Ep.16

Les Samadhi du Samedi – Les facettes du diamant

 
L’Arc de Triomphe, construit en hommage aux victoires des armées napoléoniennes, l´un des symboles de Paris qui accueille 1,5 millions de visiteurs par an, a retrouvé aujourd´hui son visage, pour la commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale, cinq mois après avoir été saccagé et ses œuvres partiellement détruites lors d´une des manifestations extrémistes.
 
Personne n´en parle. Cependant, le gentil livreur qui m´apporte les imprimés de la 8-ème Fête française du Pain me parle de l´incendie de Notre Dame avec la même stupéfaction que s´il s´agissait de sa maison, son quartier. Il ne connait ni Paris ni la France mais je réalise qu’un lien subtil, un lien du cœur a vibré en lui en voyant cette magie de bois, de pierres et de foi brûler comme une gerbe de blé dans le ciel de France dont il ne connait pas les couleurs.
 
Et l´intensité de l´émotion presque unanime dans le monde surgit comme un dialogue universel, une quête sur un monde infini souvent dénié par le matérialisme qui circonscrit notre quotidien.
 
Au-delà de tout héritage spécifiquement religieux qui pourrait être décrié par les grands esprits, La France, qu´elle le veuille ou non symbolise un projet ancré dans la civilisation occidentale pour rassembler l´Europe et l´humanité autour de valeurs universelles, fondées sur le dépassement des horreurs de la guerre. La paix est inséparable du respect de l´égalité, la tolérance, les droits de l´homme et la reconnaissance des cultures et des croyances diverses.
 
Mais la paix est fragile et volage: notre monde tend à se fracturer sans autre horizon ni perspective que notre pouvoir d´achat face à l´insécurité et le manque dans lesquels vivent des millions de semblables dont nous partageons les carences avec une indifférence quotidienne au travers de nos écrans de plus en plus sophistiqués.
 
Dans ce temps présent où il semble si difficile de donner sens à nos vies, fidélité à nos valeurs, durée à nos attachements, le feu des chênes qui depuis dix Siècles portaient la voûte de Notre Dame semble nous interpeller et inviter ceux qui partagent notre besoin de nourritures culturelles et spirituelles à cultiver, enrichir, et transmettre l´héritage d´une civilisation qui nous est propre.
 
Difficile de penser, parler ou dire mieux au sujet du sens profondément humain et transcendant de Notre Dame qu´en évoquant ce maçon dont l´histoire rapporte qu´alors qu´il polissait prolixement une de ses pierres, un contremaitre lui demanda pourquoi il le faisait avec autant de soin alors qu´un seul côté de la pierre serait visible, ce à quoi il répondit : « parce que Dieu la voit dans son ensemble ».
 
Dans la singularité de chaque civilisation, le Centre cérémonial de Caral transmet aussi , à travers de chacune de ses constructions, cette même atmosphère de recherche d´élévation de l´humain, au-delà de l´insignifiance de nos vies, dans la quête de l´harmonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *