Décès de Paul Bocuse, un monstre sacré de la cuisine

Décès de Paul Bocuse, un monstre sacré de la cuisine

Décès de Paul Bocuse

« Monsieur Paul » comme l’appelaient les chefs du monde entier, le grand et inimitable Pape de la haute cuisine, Paul Bocuse est parti ce samedi, appelé sûrement vers les fourneaux célestes pour concocter des petits plats aux archanges.

Décès de Paul Bocuse UFE Pérou

L’UFE se joint à tous ses confrères, aux héritiers de son savoir-faire pour leur exprimer notre affection et leur dire notre reconnaissance pour le soutien que l’Institut Paul Bocuse nous a prêté pour réaliser le Concours «Sabor Chef» qui a permis pendant 3 ans aux 2 lauréats de réaliser un stage de 15 jours d’entraînement professionnel à Lyon, à l’Institut Paul Bocuse.

Paul Bocuse, né le 11 février 1926 à Collonges-au-Mont-d’Or (Rhône) fût est un grand chef cuisinier français parmi les plus célèbres du monde, un des maîtres de la cuisine traditionnelle et de la grande cuisine, précurseur de la nouvelle cuisine et trois étoiles au Guide Michelin depuis 1965.

Il est désigné Cuisinier du siècle par Gault et Millau et Pape de la gastronomie en 1989, puis Chef du siècle en 2011 par The Culinary Institute of America. Il dirige de nombreux restaurants à Lyon et dans le monde, dont le restaurant gastronomique « L’Auberge du Pont de Collonges« , à Collonges-au-Mont-d’Or et fonde les Bocuse d’Or en 1987, un des plus prestigieux concours de gastronomie au monde.

Voilà bien un Homme qui aura marqué de son empreinte notre culture ! Qu’il se fasse de belles dégustations avec les archanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *