Les Samadhi du Samedi | Ep.26

Les Samadhi du Samedi | Ep.26

Les Samadhi du Samedi –  » Mois des Libertes « .

Juillet est l´espace dans la mi-temps du calendrier où la France et le Pérou repensent le cheminement de leurs libertés d´être comme personnes et comme nations. Nous vivons tous un processus de démantèlement entre les valeurs d´humanisme qu´ont créées la Révolution française et l´Indépendance du Pérou et la révolution de l’information avec l´immédiatisme du cyberespace et la globalisation.
 
Alors que les migrations augmentent dans le monde entier et avec elles les conflits qu´engendrent la peur de l´autre, la peur de partager, la peur de perdre ce que l´on croit posséder à jamais, nous oublions souvent que c´est par la reconnaissance de nos singularités que nous avons conquis les libertés essentielles qui semblent acquises à jamais. Oublié aussi que pour sauver les territoires ce sont les frontières qui évitent les murs.
 
Pour préserver l´essence même de nos cultures, seule l´intégration des différences peut cimenter nos sociétés.
 
L´apport de la France au monde, dans le domaine de l´évolution humaine se pose de façon significative dans la défense de l´égalité des Droits de l´homme mais aussi dans la rigueur de la pensée, la logique cartésienne, la méthode, la démarche résonnée de l´esprit qui permet la connaissance d´une vérité grâce à la démonstration. Cette façon d´être au monde continue certes d´apporter à l´humanité un ressort de rectitude et de raison qui sont d´une énorme importance. Mais, alors que toute une génération de jeunes français parcourt le monde et émigre en nombre croissant au Pérou et en Amérique latine, il est permis de constater que l´apport essentiel de la culture du Pérou et de la façon d´être et d´agir de la grande majorité de sa population nous enrichit chaque jour dans le domaine de l´intelligence émotionnelle, la capacité de réfléchir avant de réagir, l´acceptation silencieuse et souvent souriante de l´inévitable. Certains croient parfois à tort que cette forme d á parente passivité retarde l´action ou le développement. C´est sans doute ignorer que nos façons de penser répondent à des systèmes parallèles, un vécu historique cyclique au travers des siècles et une nature dont la force dépasse tout discours.
 
Puisse l´humanité qui portera le monde de demain avoir la sagesse de combiner ces deux formes d´esprit, celle de la raison avec l´intelligence du cœur sans oublier que la paix et l´unité se construisent à partir de nos appartenances multiples et nos singularités.

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *