Les Samadhi du Samedi | Ep.14

Les Samadhi du Samedi | Ep.14

Les Samadhi du Samedi – Le destin existe-t-il ?

Apparemment, personne ne choisit la douleur, la maladie, le conflit ou les situations dysfonctionnelles. Néanmoins, à des degrés variables, nous vivons tous des épisodes de souffrance.
 
Ce magnifique ordinateur qu´est notre cerveau humain a pour fonction essentielle de résoudre des problèmes et il le fait souvent à merveille. Mais cette fonction lorsqu’il accomplit à notre insu, c´est à dire lorsque nous pensons à partir seulement du «mental» des données enregistrées à partir du passé, nos décisions sont conditionnées. Le mental ne comprend que ce qui lui est connu, il adhère aux données du passé, car il ne peut pas contrôler l´inconnu et tend donc toujours à recréer ce qu´il connait.
 
Seule la conscience éveillée du moment présent peut arrêter le flot de pensées logiques de notre mental et interrompre l´enchaînement entre le passé et l´avenir. L´émergence des expériences nouvelles, créatives, les possibilités infinies de solutions différentes ne peuvent survenir que dans l´observation du vide mental, cet espace dégagé de la raison, et des relations de cause à effet.
 
Dans la mesure où nous restons assujettis à notre mental, nous répétons les schémas et comportements qu´il nous propose et qui sont donc ceux qu´il connait, c´est à dire ceux là mêmes qui sont les scénarios émotionnels du passé, avec leur fardeau de peur, de conflit, de déjà vu, déjà vécu.
 
L´origine de la plupart de nos souffrances découle de notre identification au scénario mental du passé. Nous ressassons des tonnes de ressentiment envers nos Parents, nos partenaires, nos enfants qui, selon notre logique auraient dû faire ou ne pas faire ce que nous croyons qu´ils avaient le choix de faire. En réalité, le conditionnement mental gérait certainement autant leurs vies qu´ils n´avaient pas le choix.
 
Le passé n´a que le pouvoir que nous lui octroyons. C´est en accédant à l´espace de l´instant présent que nous rendons le passé impuissant et incapable de conditionner notre vie.
 
Nous portons les conséquences de souffrances dérivées de situations que nous créons en fonction de notre expérience passée, c´est pourquoi nous retombons dans les mêmes pièges, avec d´autres partenaires, dans d´autres pays, sous d´autres cieux, les scénarios de souffrance se répètent tant que nous restons collés, identifiés à notre mental.
 
Mais, sommes-nous l´acteur du scénario ou le directeur ? Notre identité est elle cet Ego qui se débat ou la présence qui, au-delà des émotions et des rengaines de nos pensées, observe ?
 
Sommes-nous la personne qui, en rêve se voit sous la forme d´un papillon et au réveil se pose la question de savoir si elle a rêvé ou si elle est un papillon ? La pensée logique de notre mental existe pour résoudre nos problèmes concrets de survie mais c´est seulement en accédant au pouvoir de l´instant présent que nous touchons l´essence radieuse de notre Être.
 

Commentaires (1)

  1. Avatar
    Jean-Georges Sprunck

    Voilà c est fait je viens de te lire. Bien sur que j’adhère complètement. Est tu le sais au combien. Mais voilà ou trouver les techniques, les protections, les moyens pour faire émerger notre conscience, parcequ’en fait il ne s’agit que de cela prendre conscience de qui sommes nous ?
    En chemin pour le nord « chico » merci encore pour tes précieuses paroles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *