Grands chefs étoilés français – Christophe Pelé

Grands chefs étoilés français – Christophe Pelé

Grands chefs étoilés français – Christophe Pelé

Nous continuons vous présenter régulièrement les Chefs étoilés français. Certains plus médiatiques que d’autres, ils recèlent tous un talent exceptionnel au service de la Gastronomie à travers le Monde. Découvrez ou redécouvrez les au travers de nos articles.
 

Christophe Pelé

L’ancien chef doublement étoilé de la Bigarrade a choisi les cuisines du restaurant « Le Clarence » pour son retour aux pianos. Il retrouve ainsi un arrondissement qu’il connaît bien puisqu’il a officié dans les meilleures maisons du quartier : Ledoyen, Lasserre, Pierre Gagnaire, le Bristol ou encore Le Royal Monceau.
 
Ce passionné, insatiable chasseur de nouvelles saveurs et de petits producteurs, court toujours les marchés à la recherche des meilleurs artisans comme d’autres chinent des œuvres d’art. Sa cuisine sincère, agile, précise, à la fois posée et aérienne, joue avec les accords mets-vins et les mariages terre-mer.
 
Elle se prête avec gourmandise à une relecture réjouissante des grands classiques de la gastronomie française.
 
Christophe Pelé, le chef du Clarence, récompensé de deux étoiles au Guide Michelin quelques mois seulement après l’ouverture, a de quoi être fier de son parcours. Il se dit d’ailleurs apaisé, dans un décor pensé par le Prince Robert de Luxembourg, qui tranche avec son ancien restaurant. Le Breton issu d’un milieu populaire, formé à l’école de Bruno Cirino et de Pierre Gagnaire, sait d’où il vient et où il va.
 
Pour Christophe Pelé, on ne cuisine pas pour une classe sociale ou pour une autre, chacun peut ressentir la vibration d’un plat, un chef doit être dans sa cuisine, faire régner autorité et discipline. Il qualifie sa cuisine de lisible, pas dans l’étonnement, même s’il ose quelques accords audacieux, saint-pierre et ris de veau, chevreuil et huître, saint-jacques et crêtes de coq ou baba au rhum, caviar et chèvre. C’est le produit qui dicte la carte, qui envoie des ondes.
 
Le vin prend également une place de plus en plus importante dans la création du chef. Humble, il se met au service des grands flacons que ses clients débouchent et qui le font voyager. Avant d’aller se ressourcer chez lui, en Bretagne, ou de monter sur un cheval pour un séance de partage avec l’animal. Une personnalité singulière à découvrir.
 
Christophe Pelé - UFE Pérou
 

Le Clarence élu meilleur «grand restaurant» de Paris

Au N°31 de l’avenue Franklin Roosevelt se dresse la belle façade de la nouvelle résidence de Domaine Clarence Dillon. Entièrement restauré et décoré par les meilleurs artisans d’art, cet hôtel particulier chaleureux et « habité », offre un cadre idéal pour partager l’amour de la table, des vins et des instants précieux.
 
Christophe Pelé - UFE Pérou
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *