Vie et Mort de Michael Jackson

Vie et Mort de Michael Jackson

Vie et Mort de Michael Jackson

«Ce mystère humain tenait du sphinx égyptien et du grand serpent à plumes. Des Ray-bans masquant ses pupilles, la bouche souvent barrée d’un masque de piéton japonais, des apparitions où la paranoïa se chiffrait en gardes du corps, Michael Jackson hanta longtemps sa propre vie comme un fantôme traqué.
 
Le roi du pop ? Le Howard Hughes de la disco ? Même les enfants ont un jour 50 ans. Cette légende tira sa révérence au seuil de son retour annoncé, comme un phénix en pointillés, un bien étrange roi caché. Son couronnement mondial, il l’avait connu en 1983. L’album le plus vendu de l’histoire du rock, Thriller, avait paru en décembre de l’année précédente. Avec l’avènement de Ronald Reagan, une Amérique sous stéroïdes se retrouvait dans ce chanteur au nez refait, endiablé par les arrangements chromés de Quincy Jones, galvanisé par la guitare hard rock de Eddie Van Halen. Le monde entier adorait Billie Jean, une chanson sur le déni de paternité qui donna au chanteur l’occasion d’inaugurer son fameux moonwalk, tandis que Thriller était prétexte à un mémorable clip façon nuit des morts-vivants…»
 
Un texte passionnant et habilement construit, intégrant des petits textes comme autant de palimpsestes, sur les grandes figures ayant jalonné l’histoire de l’icône de la pop
 

L’AUTEUR

Marc Lambron
Né le 4 février 1957, à Lyon. Études aux lycées du Parc à Lyon et Henri IV à Paris, université Paris IV-Sorbonne, École normale supérieure (rue d’Ulm). Diplômé de l’Institut d’études politiques (I.E.P.) de Paris, Diplômé d’études approfondies (D.E.A.) de lettres, Agrégé de lettres. Élève à l’École nationale d’administration (ENA) (promotion Léonard de Vinci, 1983-85), auditeur (1985), maître des requêtes (1988) au Conseil d’État, conseiller d’État (2006); critique littéraire à l’hebdomadaire Le Point (depuis 1986), chroniqueur à Madame Figaro (depuis 1990) ; Professeur à l’École supérieure de commerce (E.S.C.) de Rouen (1985), ancien chargé de cours à l’École normale supérieure.
Élu à l’Académie française, le 26 juin 2014, au fauteuil de François Jacob (38e fauteuil).
 
éditions : Musées Nationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *