Grands chefs étoilés français – Joël Robuchon

Grands chefs étoilés français – Joël Robuchon

Grands chefs étoilés français – Joël Robuchon

Premier d’une longue série, nous allons vous présenter régulièrement un Chef étoilé français (il y en a beaucoup). Certains plus médiatiques que d’autres, ils recèlent tous un talent exceptionnel au service de la Gastronomie à travers le Monde. Découvrez ou redécouvrez les au travers de nos articles.
 

Joël Robuchon

Joël Robuchon est né le 7 avril 1945 d’un père maçon et d’une mère femme de ménage, Joël Robuchon passe son enfance dans une famille modeste catholique de Poitiers. Il entre à 12 ans au Petit séminaire de Mauléonpour devenir prêtre catholique. Il se découvre une vocation pour la cuisine en aidant les religieuses de l’établissement, et s’oriente finalement en 1960 à l’âge de 15 ans vers la gastronomie en tant qu’apprenti cuisinier pâtissier au Relais de Poitiers à Chasseneuil-du-Poitou du chef Robert Auton.
 
En 1974, il débute sa carrière à 28 ans en tant que chef cuisinier d’une brigade de 90 cuisiniers de l’hôtel Concorde Lafayette dans le 17e arrondissement de Paris, où il est reconnu en 1976 Meilleur ouvrier de France pour son savoir-faire en art culinaire. En 1978, il devient chef cuisinier de l’hôtel Nikko dans le 15e arrondissement de Paris, où il décroche ses deux premières étoiles au Guide Michelin.
 
Il ouvre son restaurant en décembre 1981 : Le Jamin. La première année, il reçoit sa première étoile au guide Michelin, l’année suivante, la deuxième et l’année d’après la troisième. Trois ans, trois étoiles, du jamais vu dans l’histoire de la gastronomie !
 
Durant plus de dix ans, son restaurant remportera un succès considérable. En 1994, il s’installe avenue Raymond Poincaré dans un restaurant portant son nom. Le Restaurant «Joël Robuchon» sera consacré par l’International Herald Tribune comme « Meilleur Restaurant du Monde » en 1994. Un succès planétaire se dessinait déjà…
 
Joël Robuchon, à 50 ans, comme promis annonce son départ à la retraite, pour se consacrer à la transmission de son savoir. Loin de la pression des étoiles, il décide, avec son ami réalisateur Guy Job de «porter» la cuisine à la télévision, de la rendre plus accessible, de la désacraliser.
 
Pendant plus de 10 ans avec le cultissime rendez-vous «Bon Appétit Bien Sûr», Joël Robuchon propose avec Guy Job un rendez-vous quotidien télévisé, véritable leçon de cuisine, où il reçoit, chaque semaine, un chef et présente des recettes simples et peu chères, astuces et tours de main, afin de la rendre accessible au plus grand nombre.
 
En 2003, le premier Atelier de Joël Robuchon ouvre ses portes à Paris dans le 7éme arrondissement de Paris et simultanément à Tokyo et il bouscule ainsi les traditions de la haute gastronomie. Ce lieu est unique, chaleureux, ouvert sur les fourneaux, où les clients se sentent immédiatement à l’aise, bien loin des restaurants classiques. Les premiers clients sont ravis de découvrir ce concept innovant où gastronomie rime avec convivialité. Cette ouverture retentit dans la presse française et étrangère qui saluent le retour de ce grand chef français.
 
Ses restaurants sont présents à Paris, Bangkok, Las Vegas, Londres, Macao, Monaco, Montréal, New York, Shanghai, Taipei et Tokyo. Il reste aujourd’hui le recordman du nombre d’étoiles au Guide Michelin avec 32 étoiles…
 
Le 6 août 2018, Joël Robuchon meurt à Genève des suites d’un cancer du pancréas à l’âge de 73 ans. La célébration religieuse publique s’est déroulée le 17 août 2018 à la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers en présence de chefs cuisiniers du monde entier.
 
Quelques-unes de ses nombreuses créations
 

«Joël Robuchon s’est éteint aujourd’hui, mais ses 32 étoiles au Michelin brillent de tous leurs feux dans la constellation de la gastronomie mondiale» – Emmanuel Macron

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *